Dessine-moi un arbre

Siméon Colin (1942-) découvre le dessin, à l’âge de 12 ans, après un très grave accident.  Pendant sa longue période de convalescence, un voisin instituteur et le prêtre de son village l’initient à l’art, dans ses Vosges natales. Cette tragédie le détourne de son destin, et Siméon Colin se lance, alors que rien ne l’y prédestinait, dans des études artistiques : en 1961, il entre à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts (Nancy) puis, en 1967, à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Paris) – l’Ensad où il reste et enseigne pendant 40 ans dont 20, le dessin.

Siméon Colin dans son atelier ©Dominique Feintrenie

Designer de mobilier pour enfants, portraitiste et paysagiste, il s’est aussi adonné à la peinture ornementale. Doté de multiples talents, Siméon semble avoir mené plusieurs vies en une. Après toutes ces riches décennies, il garde l’œil pétillant, un ton enjoué, et continue de fourmiller d’idées et d’envies. Passionné, il a ouvert une galerie-atelier, la Galerie Cyal, où il accueille le public. Après toutes ces explorations artistiques, il se consacre, aujourd’hui, entièrement au dessin, medium par lequel tout a commencé… Le dessin qu’il explore et qu’il réinvente continuellement.

ETHIEA GESTION  accueille, du 1er  au 24 février 2017, L’Arbre & l’Œil, la nouvelle exposition de Siméon Colin qui réunit quelque 30 dessins. L’artiste a réalisé ces petits, moyens et grands formats au crayon, au fusain ou à l’encre, au cours de ces trois dernières années. Toutes ces œuvres sur papier ou toiles représentent des arbres. Sujet de prédilection de l’artiste, véritable source d’inspiration du moment. Les arbres, l’artiste les aime, les observe. Des Vosges à une forêt brésilienne, il les scrute, et immortalise cèdres, pins, chênes, pins parasols, arbres fruitiers… Il les portraiture et les libère aussi. L’an dernier, des formes fantastiques semblaient naître des branches de ses arbres tels des oiseaux prenant leur envol : le dessin transformait le monde végétal en motif animal. Et tout récemment, cet amoureux des arbres a commencé à les représenter par des aplats et les laisse lui échapper jusqu’aux frontières de l’abstraction. Une touche japonisante dans ses œuvres les plus récentes.
Dessins toujours entre noirs et blancs, dans lesquels la couleur n’apparaît jamais. Dès 500 €, vous pourrez planter un arbre dans votre salon.

Info​rmation​s Pratiques
L’Arbre & l’Œil du 1er au 24 février 2017
ETHIEA GESTION (3 étage)
76 Boulevard Haussmann
75008 Paris
Métro : Aubert, Havre-Caumartin, Saint-Lazare
Du lundi au vendredi : de 9 h 30 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 17 h 30
Et sur rendez-vous de 12 h 00 à 15 h 00
Veuillez appeler le 01 44 69 00 15 en arrivant sur place

ETHIEA GESTION  soutient l’art en accueillant des artistes dans ses bureaux, et propose aussi le festival ChARTres Croisement des Arts​ qui se déroulera du 4 au 19 mars 2017 à Chartres.

Retrouvez toute l’année Siméon Colin à la Galerie Cyal, sa galerie-atelier sur rendez-vous :
Galerie Cyal
32 rue de l’Arbalète
75005 Paris
Tél : +33 (0)1 75 50 79 11
Portable : +33 (0)6 10 59 42 87
Métro : Censier-Daubenton (ligne 7)
Suivez Siméon Colin sur Facebook et Instagram